Étude de cas

ÎLOTS ET TOURNE A GAUCHE

PROBLÉMATIQUE :
Les constructions à base de bordures béton sont des outils largement utilisés dans la constructions d’îlots, de tourne à gauche, de chicanes de ralentissement et autres dévoiements. De jour, ces constructions sont d’une réelle utilité et permettent :
• De canaliser le trafic
• De ralentir le trafic
• De protéger les automobilistes lors de franchissements ou en stationnements
• De protéger les piétons et autres usagers tel que les cycles.
De nuit, ces constructions deviennent des obstacles, difficilement perceptibles par temps de pluie, voire difficiles à localiser en agglomérations ou autres zones éclairées (phénomènes d’ombres projetées).

PRODUIT MIS EN OEUVRE

L’équipement du tour complet de ces constructions en plots de bordure en verre rétro-réfléchissants.
Ces plots sont facile à poser et se transforment de nuit sous l’effet des phares des voitures en points lumineux définissant clairement le contour et la position des constructions équipées.
Ils ne produisent pas de pollution lumineuse, pas de gène pour le piéton ou l’automobiliste, ou encore pour les riverains.
Une fois installé, ces plots s’insèrent dans le paysage et reste efficaces pendant des années.

TECHNIQUE DE MISE EN OEUVRE

La mise en oeuvre de ces produits est simple et se réalise en moins d’une minute dans des bordures standard en béton.
Le pas d’implantation varie entre 1 et 2 mètres entre plots.
Le plot se place soit sur le haut des bordures, soit dans le plan incliné de la bordure (angle maxi = 40°).

Phase 1 :
Opération de carottage réalisée à l’aide d’un outil diamanté à double étages (couronne de Ø47 imbriquée dans une couronne de Ø52) Cet outil est muni d’une bague butée, réglable en position et hauteur, permettant d’obtenir systématiquement la même profondeur de perçage d’un carottage à l’autre (outil HOLOTOOL)

Phase 2 :
Opération consistant à casser et à retirer la carotte à l’aide d’un tourne vis sur lequel est appliqué un petit mouvement sec et latéral La carotte casse alors sous l’épaulement sur lequel s’appuie le plot, Cet épaulement se trouvant à l’exacte profondeur permettant le bon montage du plot.

Phase 3 :
Opération de retrait de l’eau de coupe stagnant dans le carottage réalisé (par usage d’une éponge ou par aspirateur).

Phase 4 :
Mise en place du plot à l’aide d’un jet de frappe en plastique dur et d’un simple marteau Le plot s’enfonce jusqu’à arriver sur l’épaulement intérieur obtenu grâce à la double couronne.

Voir les produits associés